Adminstratif

Les différents modes de garde pour l’Accueil de votre enfant

Les différents mode d’Accueil

Les différents modes d'accueil
Crèches, haltes garderies, MAM, Assistant Maternel, jardin d’enfants, Grands-parents …  Pas de panique, je vous explique tout (et simplement !)

Crèches collectives :

Elles peuvent être publics (gérées par la ville, le département) ou privées (gérées par des associations). Le plus souvent, elles sont dirigées par une directrice, infirmière-puéricultrice ou une Éducatrice de Jeunes Enfants. Elles accueillent vos enfants âgés de deux mois et demi à trois ans suivant des horaires précis et de manière régulière. Le tarif est fonction de vos revenus.

Dans la plupart des cas, les crèches sont ouvertes de 7 h 30 à 18 h 30.

Quelles aides financières puis-je espérer ?
Aucune. Le complément dit « de libre choix de mode de garde » de la Paje (prestation d’accueil du jeune enfant) ne s’applique pas à la crèche.

Haltes garderies :

Cela ressemble aux crèches mais les horaires sont plus restreints (9h-17h). Ce mode de garde s’adresse plus particulièrement aux parents qui ont des besoins de garde ponctuels.

Les tarifs sont fixés par la mairie selon vos ressources.

Crèches parentales :

La crèche parentale (ou halte garderie parentale) est une mini crèche collective (de 16 à 20 enfants) créée, organisée et gérée par des parents regroupés sous une association de loi 1901. Les parents sont bénévoles et devront même payés pour la garde de leurs enfants. Les tarifs sont fixés en fonction de vos ressources et de la composition de la famille.

Jardin d’enfants :

Ce lieu d’accueil ressemble en tout point à la crèche mais s’adresse à des enfants plus âgés : entre 2 ans et 4 ans (voire 6 ans pour certains).

Assistant(e)s maternel(le)s :

C’est un accueil souple et individualisé
L’assistant(e) materternel(le) accueille un ou plusieurs enfants à son domicile privé. Il est salarié par un particulier employeur parent de l’enfant ou des enfants accueillis. L’assistant(e) maternel(le) agréé(e) prend en charge l’enfant et accompagne le développement de celui-ci au travers d’activités quotidiennes.

En tant qu’adulte responsable, l’assistant maternel agréé initie les enfants aux règles de vie en communauté et participe à leur éveil grâce à des activités adaptées tels que les jeux, la peinture, les coloriages, l’apprentissage de chansons…

Témoin privilégié, l’assistant(e) maternel(le) agréé(e) assiste à tous leurs progrès, de l’apprentissage de la propreté à l’acquisition de la marche et du langage ; le tout, sans jamais se substituer aux rôles et places des parents.

Il est titulaire d’un agrément en cours de validité. L’agrément est une autorisation d’exercer la profession d’assistant maternel, délivrée par le conseil départemental. Sans l’agrément, l’assistant maternel ne peut accueillir d’enfant à son domicile.

Ce mode d’accueil est souple et individualisé. 

Plusieurs aides existent pour vous aider à payer le salaire de votre assistant(e) agréé(e). Selon votre cas, c’est un mode de garde qui peut être très intéressant financièrement.

Les tarifs des assistantes maternelles sont libres.

Une fois le salaire versé à la nounou, vous pouvez récupérer :
– les cotisations sociales, prises en charge à 100% ;
– le complément du libre choix du mode de garde (CMG), versé par la CAF et dont le montant varie de 88,85 euros à 469,75 euros par mois selon l’âge de l’enfant et vos revenus ;
– le crédit d’impôt de 50% de ce qui reste dans la limite de 2300 euros, soit 1150 euros.

Maison d’Assistantes Maternelles (MAM) :

Il s’agit d’un lieu d’accueil regroupant au maximum 4 assistantes maternelles. Elles exercent ensemble leur métier d’assistante maternelle.

Garde d’enfants à domicile :

Vous employez une personne de votre choix pour garder votre enfant chez vous. Vous fixez ensemble les termes du contrat mais le salaire ne peut être inférieur au SMIC.

Grands- parents :

Le choix des grands-parents comme mode de garde suscite de nombreuses réactions : certains sont pour, d’autres contre…

Tout ce qui touche à l’éducation de nos enfants et à notre façon d’intervenir peut devenir un sujet plutôt délicat. Si grand-maman ou grand-papa fait une intervention qu’on juge inappropriée, on n’osera peut-être pas leur dire, de peur de les froisser, contrairement à ce qu’on aurait le courage de dire à une nounou dans un service de garde.

Le rôle premier des grands-parents (autre que de gâter les enfants !) est d’ordre affectif. Ils sont là pour leur donner de l’attention et de l’amour. Or, s’ils gardent les enfants 5 jours par semaine, ils devront délaisser ce rôle pour en adopter un davantage éducatif, et « ils peuvent se sentir coincés là-dedans ». Et l’enfant peut également avoir de la difficulté à saisir les nuances dans les rôles que jouent ses grands-parents dans sa vie.

La garde des enfants par les grands-parents peut causer beaucoup de remous au sein d’une famille. Les sources de discorde peuvent être nombreuses. Quand on prend le temps d’y penser sérieusement, on réalise que de nombreux aspects de cette garde peuvent devenir problèmatiques.

Vaut-il pas mieux avoir ce mode de garde de façon occasionnelle ?

A vous de juger !

Les différents modes d'accueil
Et voilà ! Les modes de gardes n’ont plus de secret pour vous ! S’ il vous manque des informations, vous pouvez me contactez 🙂
N’oubliez pas que le mode de garde doit être quelque chose de personnel et envers lequel vous devez avoir confiance. Sans confiance, l’enfant ne sera pas rassuré (et vous non plus !)