Adminstratif

Accueil collectif (Garderie/ Crèche) ou individuel (Nounou/ Assistant Maternel )?

Accueil collectif ou individuel ?

Accueil collectif ou individuel ?
Dois-je mettre mon enfant en crèche ou chez un(e) assistant(e) maternel(le) ? La question revient souvent chez les jeunes parents, et parfois même avant que Bébé soit arrivé.
Sachez qu’il n’existe pas de bon ou de mauvais choix de mode de garde. A vous de trouver celui qui conviendra le mieux à votre enfant et à vos contraintes personnelles. Modes de garde individuels et collectifs ont chacun leurs particularités. Alors plutôt crèche ou nounou ? Pour choisir le mode de garde le mieux adapté à votre situation et au caractère de votre enfant, différents critères sont à prendre en compte

Le respect des rythmes de l’enfant :

Qu’il s’agisse des siestes, des repas, des activités ou bien encore des apprentissages (propreté, langage, etc.) chaque enfant a son rythme et des besoins différents.

En crèche, l’équipe fera de son mieux pour respecter au mieux ces différences mais l’aspect collectif sera toujours un frein. En effet, il est difficile en crèche de satisfaire (et d’être attentif) à toutes les « petites habitudes » de chaque enfant en même temps. Le personnel manque souvent de disponibilité pour répondre aux sollicitations de tous les enfants (et pour un bébé c’est encore une autre histoire) Le bruit entraîne parfois certaines difficultés pour dormir. Les dortoirs étant souvent collectifs, quand l’un pleure, il réveille l’autre ….

L’Assistante maternelle, bien qu’elle soit seule avec 3 ou 4 enfants (maximum), proposera un accueil individuel plus proche des rythmes de l’enfant. L’accueil est familial (puisqu’en plus petit comité) et ressemble plus à ce qu’il vit à la maison.

A noter En collectif c’est:
  • 1 PERSONNE pour 5 ENFANTS de – de 18 mois
  •  1 PERSONNE pour 8 ENFANTS de + de  18 mois

Horaires d’accueil :

En général, une crèche accueille les enfants de 7h30 à 18h30 du lundi au vendredi. Fermeture de la crèche à 18h30, arrivé à 18h20 dernier délai, le temps des transmissions.

Les enfants peuvent arriver entre 7h30 et 9h30 uniquement. Les départs peuvent avoir lieu à partir de 16h30.

En effet, la phase entre 9h30 et 16h30 est dédiée aux activités, au repas et à la sieste des enfants. Pour ne pas perturber ce moment spécifique de la journée, aucune arrivée et aucun départ ne peut avoir lieu sur ce créneau.

En cas de retard, une pénalité est appliquée son coût peut varier en fonction des communes et des crèches, pouvant aller jusqu’à 30 euros selon le quotient familiale ou 10 euros par tranche de 10 minutes après la première demi-heure de retard.

Les crèches ferment généralement 5 semaines par an pendant les vacances scolaires (souvent une semaine à Noël, une semaine à Pâques et trois semaines en Août).

Elles sont également fermées les jours fériés.

Elles peuvent également être fermée 6 jours par an pour réaliser des formations du personnel ou entreprendre de petits travaux, et voir plus quand il y a les jours de grèves.

Si vous avez vous-même des horaires atypiques, des réunion imprévues, un temps de trajet aléatoire,… la crèche n’est pas faite pour vous.

Avec une assistante maternelle, cet aspect est plus souple car vous définissez le planning d’accueil, il n’y a pas de jour de grève et même s’il y a des jours fériés l’accueil peut être possible.

L’équipe :

En crèche, c’est une équipe pluri-disciplinaire qui encadre les groupes d’enfants, les parents auront plusieurs interlocutrices, mais pas le choix de la personne qui va s’occuper de son enfant.

Les enfants verront passer beaucoup de « têtes » et certains auront donc plus de mal à trouver leurs repères.

Chez l’assistante maternelle, c’est toujours la même personne qui s’occupe de l’enfant, et c’est vous qui la choisissait.

Outre un suivi plus régulier, cela peut également avoir un caractère plus rassurant pour l’enfant.

 

Maladie :

Qui dit structures collective, dit plus d’enfants. Et qui dit plus d’enfants dit plus de microbes ! Ce peut être un inconvénient dans le sens où l’enfant sera souvent malade 🙁

Le cadre collectif, ne permet pas d’accueillir les enfants malades, ou même avec juste un peu de fièvre (soit parce qu’il y a risque de contagion soit parce qu’il est tout simplement difficile de se rétablir au milieu du bruit et des vas-et-vient des personnes alentours)

A l’inverse, chez une assistante maternelle, l’enfant rencontrera peu de microbes et sera moins malade. Mais, en cas de maladie, l’assistante maternelle pourra plus facilement l’accueillir et lui administrer des soins (calme, médicament, repos, surveillance…)

La socialisation:

La Crèche  dispose d’un personnel parfaitement adapté, pluridisciplinaire, avec un ou une psychologue qui observe régulièrement les enfants en cas de petit souci.

L’Assistante maternelle : l’ambiance est plus cosy, la socialisation se fera en douceur, avec quatre petits maximum, plus les propres enfants de l’assistante maternelle. Elle les emmène au square où ils vont rencontrer d’autres enfants, mais l’accueil reste individuel. L’avantage de ce mode de garde est surtout pour les premiers mois, quand le tout-petit a besoin de maternage.

En crèche, si plusieurs enfants pleurent et qu’un membre du personnel manque, l’enfant ne sera pas consolé de la même façon.

Certains petits ont besoin de copains, d’autres d’être câlinés et portés souvent dans les bras.

L’alimentation

En Crèche : Les moyens mangent seuls ou avec un peu d’aide et les grands mangent tous seuls. Les plats sont servis prêts à manger. Les tout petits ont leur biberon quand il réclame en théorie ou patiente le temps que « des bras » se libèrent.

Sauf exception, notamment allergie avérée, le menu est le même pour tous les petits d’une classe d’âge. La sécurité alimentaire est extrêmement surveillée et réglementée. L’équilibre alimentaire est aussi respecté, mais la variété des menus peut faire un peu défaut.

L’Assistante maternelle : Les moyens mangent seuls ou avec un peu d’aide et les grands mangent tous seuls. Les plats sont servis prêts à manger. Les tout petits ont leur biberon quand il réclame.

La nourriture est conviviale et familiale. Elle peut tenir compte des allergies éventuelles et surtout adapter le repas au jour le jour. Par exemple, si le bébé a eu des petits problèmes intestinaux la veille, elle pourra préparer une purée de carotte, une compote de banane-pomme le lendemain. Quant aux plus grands, elle peut les faire participer à la préparation du repas, et faire un gâteau pour le goûter…

Alors que c’est désormais interdit dans les collectivités.

Côté hygiène, les assistantes sont formées à la sécurité alimentaire (propreté du frigo, chaîne du froid…) durant leur formation (120 heures obligatoires).

L’éveil

La Crèche : La crèche a un budget pour offrir une panoplie de jeux, d’éveil culturel, d’activités adaptées à tous les âges. Plus des intervenants occasionnels qui organisent des lectures de contes, des ateliers musique, etc. Également, son projet pédagogique intègre l’éveil des enfants et une éducatrice de jeunes enfants (EJE) supevise les activités au quotidien.

L’Assistante maternelle : dans ce cadre plus familial, elle va éveiller le bébé comme vous le feriez en proposant des activités, des sorties, des jeux en fonction des envies des enfants et non imposés à l’enfant. Et des fois, retrouver pour une demi-journée, d’autres assistantes maternelles…. Les enfants sont alors réunis en mini-groupes pour faire du toboggan, toutes sortes de jeux.

La sécurité

La Crèche : choisir une crèche collective, c’est avoir l’assurance que l’enfant va vivre en totale sécurité dans une structure réglementée, où tout est étudié pour qu’aucun accident ne puisse survenir.

L’Assistante maternelle : c’est comme à la maison, avec toutefois un contrôle effectué par la Protection maternelle et infantile (PMI) nécessaire pour l’obtention de son agrément. Le logement doit être aux normes d’hygiène et de sécurité en vigueur. Elle est également assurée pour la garde d’enfants.

Avec les parents

La Crèche : pour le parent, il est souvent rassurant de confier son bébé à une structure collective, avec une autorité, une personne référente qui va faire le lien chaque jour (il a dormi 10 heures, a bien mangé…). De plus, il n’y a pas de relation employeur/employé, ce qui peut simplifier les rapports.

L’Assistante maternelle : la relation est plus affective, bien sûr. D’où l’importance d’avoir établi un contact positif et confiant. Les parents peuvent parfois craindre que l’assistante maternelle se substitue à leur rôle. Mais en fait, elle prend le relais parental, elle tisse des liens souvent forts avec l’enfant, mais elle n’est pas là pour les remplacer… et l’enfant le sait bien !

 

Accueil collectif ou individuel ?