Adminstratif

La Période d’Adaptation

Adaptation ?

Ça y’est vous avez trouver la perle rare et vous allez confier votre enfant pour la première fois à une personne que vous ne connaissez pas. Certains parents se sentent tout de suite en confiance, d’autres ont un peu plus d’appréhension. Quoi qu’il en soit, la période d’adaptation est PRIMORDIALE pour votre enfant (mais aussi pour vous et pour « Nounou ») Mais qu’est ce que c’est au juste ? Et à quoi ça sert ?

L’adaptation est une préparation à la séparation de l’enfant avec ses parents : c’est une étape indispensable de l’accueil. Elle correspond souvent à une première séparation hors du cercle familial. Cet accueil doit être progressif et adapté à chaque famille.

C’est un temps de rencontre, d’observation, de mise en confiance, d’échanges, de mise en place des règles de fonctionnement réciproque : connaissance des espaces où l’enfant va vivre, des espaces où les parents sont accueillis au quotidien mais aussi respect de la vie privée des uns et des autres, respect des horaires…

La période d’adaptation doit toujours être envisagée au cas par cas. Elle sera organisée en fonction de la disponibilité des uns et des autres et du rythme de l’enfant.

Chaque enfant a son propre rythme de développement aussi bien pour l’acquisition de la station assise, de la marche, du langage ou encore de la propreté. L’assistante maternelle, à l’écoute de chacun, accompagne l’enfant, à son rythme, dans son développement.

Consciente de la difficulté qu’enfant et parents peuvent avoir à se séparer et aux parents de confier leur enfant, l’assistante maternelle les soutiendra dans ce moment si important.

L’enfant a besoin de voir que ses parents sont sereins avec l’Assistante Maternelle pour être serein lui-même.

Cette adaptation permet :

– à l’enfant de se séparer progressivement d’avec ses parents,

– de faire connaissance avec l’Assistante Maternelle, le lieu d’accueil et les autres enfants accueillis,

– d’informer l’Assistante Maternelle sur les habitudes de leur enfant.

Les modalités de cette adaptation sont définies à la signature du contrat mais pourront être revues au cas par cas (allongée si nécessaire).

La période d’adaptation dure environ une semaine avant de pouvoir envisager l’accueil au quotidien.

 

Unknown1

L’Accueil au Quotidien

Chaque matin, comme chaque soir tout recommence ! Chaque matin, l’enfant doit se séparer de ses parents. Pas de départ trop rapide des parents, ni de départ en cachette. Une douce transition pour que l’enfant puisse passer, sans heurt, de sa vie avec ses parents à sa vie chez son assistante maternelle.

Parents et enfant ont simplement besoin d’un peu de temps… pour se dire au revoir !

Chaque soir, c’est le temps des retrouvailles : comme celui de la séparation, il n’est pas toujours très simple à gérer pour l’enfant et ses parents. Le temps dont l’enfant a besoin pour retrouver son parent est parfois éprouvant : il doit quitter le lieu où il a vécu toute la journée, son assistante maternelle, et parfois les autres enfants avec lesquels il est peut être en train de partager un jeu lorsque son parent arrive. Parents et enfant ont simplement besoin d’un peu de temps… pour se retrouver !

Unknown

Le doudou : l’Objet Transitionnel

Chez l’assistante maternelle le doudou accompagne l’enfant ; il a une fonction rassurante et de transition entre ses lieux de vie, il sera donc le bienvenu !

Bien souvent les parents donnent à l’enfant un objet pour lui rappeler une odeur familière qui peut être une aide précieuse à la séparation et à l’endormissement. Cet objet n’a pas systématiquement valeur de doudou.

Ce n’est que vers 6/8 mois que l’enfant peut choisir un objet qui deviendra l’objet transitionnel auquel il s’attache. Il pourra s’y réfugier lors de moments d’angoisse. Il lui permettra de se ressourcer et de découvrir le monde qui l’entoure.

Le doudou fera les allers et retours entre la maison de l’enfant et celle de l’assistante maternelle. Lorsque le doudou est trop sale, c’est aux parents de le laver, d’en parler à leur enfant et de l’accompagner pour qu’il le retrouve. Dans la journée c’est l’enfant qui décide du moment où il en a besoin. Néanmoins, parfois l’adulte pourra l’inviter à s’en séparer pour certaines activités sans jamais l’imposer.

Mais rappelons que tous les enfants n’ont pas de doudou et qu’il n’est pas qu’un objet de sieste.

52445015